Vélo- boulot – dodo

 

Je suis sage-femme de formation initiale. Je suis arrivée là un peu par hasard… La nécessité des jeunes de devoir absolument trouver UNE voie, pour la vie. Alors j’ai continué les empreintes parentales et mis les pieds dans le médical, le soutien aux gens, la technique et un savoir « mettre au monde ». Plus je suis devenue sage-femme, plus j’ai développé mon envie d’accompagner la vie, que les femmes ne subissent plus la naissance mais qu’elles la vivent ! Bref, je ne suis pas la première mais vouloir avancer et faire bouger des choses dans les structures n’est pas aisé loin de là. Je me suis retrouvée dans un tourbillon de voiture-bouchons-boulot, gardes de 12 heures, de jour, de nuit. Les journées s’enchainent, les nuits aussi, les naissances deviennent à la chaîne. Un jour une amie proche, sage-femme elle aussi, disparait pour toujours, en ayant accompagnée la naissance, sans avoir donnée naissance. On s’aperçoit qu’on a laissé le temps filer. Alors on fait un arrêt sur image. On regarde sa vie de plus haut et on constate que le boulot a pris une telle cadence qu’on ne peut plus parler avec les autres, ni collègues, ni patients. Les enfants sont rentrés à l’école, ils ont appris à manger autre chose que du lait, découvert le quatre pattes, la marche, les sons, les mots, la maîtrise des sphincters et on décide que les autres découvertes on va les faire ensemble. Que la vie ce n’est pas métro-boulot-dodo et un apprentissage des choses avec les nounous, les maîtresses, les animateurs… téléchargement (2)

Il faut une bonne dose d’audace pour prendre la décision d’arrêter l’engrenage professionnel, s’ensuit la chute dans le vide mais… la liberté  est là! et Einstein disait « la vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ». Dans mon rêve professionnel, ou devrais-je dire dans mon avenir professionnel, je souhaite travailler en vélo, avoir le temps avec chacun : mes enfants, Luc, les nouvelles mamans, les humains tout simplement…

Publicités

2 réflexions sur “Vélo- boulot – dodo

  1. Dois je te dire combien cet article m’a touchée? et combien cette réflexion fait écho en moi…Puisque nous avons suivi un chemin parfois semblable et parfois très éloigné mais avec des croisements d’une grande richesse grâce à toi et à ce petit coin de ciel bleu qui veille sur nous depuis… Je vous souhaite bon pédalage et vous félicite de nous faire partager tout ça!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s