Décision

Un rendez-vous pour des retrouvailles familiales à Göteborg, nous a fait mettre pied à terre pendant quelques jours. Nous prenons une vague de la réalité du quotidien en pleine figure.

Nous nous apercevons à cet instant de toute la différence qu’il y a entre un voyage à vélo au rythme du pédalier et au fil des paysages et un survol aérien  top chrono au dessus du monde. L’arrivée dans une ville influencée par les sensations et les rencontres ou l’ouverture d’un guide.
 Je ne juge pas l’une ou l’autre, à chaque type de voyage son propre mode d’emploi. Il me semble que nous avons quand même gagné l’un de nos paries: ralentir la cadence infernale de la vie citadine. Le tic tac de l’horloge, hélas, continue en fond lointain et nous devons prendre une décision. Stockholm: lieu visé du virage de ce voyage ( » le retour  va aller tellement vite, nous dit Eliott, on ne va faire que redescendre! ») est encore à 500 km, il nous faut donc 10 bons jours, sans faille physique, mécanique ou psychologique…faisons-nous le voyage pour lui-même ou pour un objectif ? Ce délicieux met qu’est la vie le nez au vent en famille ne se veut pas performance mais il se veut plaisir…
Les suédois rencontrés nous font l’éloge des côtes, est et ouest bien plus que du centre du pays. Les petites mouches noires, dont jusqu’ici j’ai tu l’existence, se glissent dans cet arbre décisionnel. Féroces, de la taille d’un moucheron mais rayées comme des tigres, elles se délectent de morsures répétées, nous laissant joliment tachetés et « gratouilleurs ». Notre bon géranium dont l’huile repoussent efficacement les moustiques, elles, elles s’en rient et nous subissons leurs assauts impuissants.
Ce retour nécessaire pour septembre, la position encore trop au nord de Stockholm et nos assaillants tigrés risquent donc de faire pencher la balance vers un virage plus bas… Mais gardez en tête, si un jour vous aussi vous passez le pas d’une itinérance,
« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles » a dit Oscar Wilde.
 
Prenez bien soin de vous, ne refoulez pas sans cesse vos projets ou envies parce qu’ils ne sont pas dans la norme. Relevez vos manches et attelez vous, la vie passe.
 
Bien à vous tous,

 


« En route, le mieux c’est de se perdre. Lorsqu’on s’égare, les projets font place aux surprises et c’est alors, mais alors seulement, que le voyage commence. »   

 

Nicolas Bouvier
Publicités

3 réflexions sur “Décision

  1. Bravo à vous et tous mes encouragements pour la suite de votre périple. Qu’il continue dans la joie et la bonne humeur que l’on ressent à la lecture de chaque article. Le retour à la vie sédentaire va être bien difficile même s’il s’avère nécessaire. Revenir pour pouvoir repartir. Profitez bien de chaque instant, de chaque rencontre. A bientôt.
    P.S: les tartines beurrées avec des pépites de chocolat, la confiture de liège, les gâteaux suédois.. tout a été apprécié, c’était… « trop bon » comme disent les camarades d’Eliott. Merci de nous avoir fait voyager à travers ses découvertes culinaires.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s