Halte à la douane

Nous voilà, ami lecteur, sur le sol allemand. Luc avait déjà un léger a priori et crak on passe la frontière et pfffffff la roue arrière de monsieur à plat! Bon et bien bienvenue:-s . Bien sûr, juste une roue à changer aurait été trop facile, ajoutes-y un bord de route et la pluie…..ainsi qu’une envie de caca de sir Pacôme et tu auras le tableau entier! C’est ça aussi la belle venture! Mais ce soir nous avons eu un plaisir fou: première lessive( à la machine) depuis 3 semaines!!!! Le pied cette invention! Les polaires marchaient tous seuls:-))

Mais les températures montent, ne t’inquiètes plus pour nos nuits, elles sont chaudes et douces, les oiseaux sont très en forme le matin, le bivouak nous titille de plus en plus à la vue de toute cette nature qui s’éveille. Les animaux sur notre passage, domestiques ou sauvages, nous saluent. On dirait qu’on fait parti de leur monde, qu’on avance à leur rythme et ils ne s’enfuient pas, ils nous suivent tranquilles ou frénétiques!

De ce passage in Nederland, nous gardons en tête, un temps radieux(coup de bol ou coup de pouce du départ?!) . Des campagnes qui offrent ce dont on a besoin sur le bord du chemin, everybody Who speak english of course!!!! Après au moins 7ans d’anglais nous sommes vraiment, pauvres français, nuls nuls. Nous nous disions en route qu’il devrait y avoir 2 échanges par an Avec un autre élève du pays étudié.c’est clairement l’immertion qui te motive et te dégourdie. Il faut voir Eliott et Pacôme et leurs progrès de jour en jour, hallucinant ce qu’on pourrait faire en commençant l’anglais en maternel. Alors,tu es partant pour soumettre ce projet avec nous à l’éducation nationale!? Si tu commentes cet Article je travaille dessus, promis, on peut tellement apporter au futur, tellement s’inspirer des bonnes choses des voisins!!

L’espace Européen, son abscence de frontières est presque décevant, aucune certitude d’avoir changé de pays…Vite des bretzels ou Angela pour en être certains !!!!

Publicité

Celsius ou farhenheit…

Aujourd’hui cet article est pour toi, ô createur de matos !

   

 

Effectivement ce n’est pas nos premières nuits en plein air mais je l’avoue je n’avais jamais encore dormi en dehors des murs  quand les nuits se pelotonnent à zéro degré. Et bien sachez tous que les petits systèmes à ressort des duvets ne sont pas là uniquement pour nous rentrer dans les épaules ou le visage!!! Ils ont une utilité,elle nous paraît futile  pour regarder les étoiles filantes du mois d’août mais…sachez que elles nous assurent de garder le corps à une température confortable et je peux vous garantir que même un degré ça se prend !! 🙂

Alors voilà,lors de votre prochain achat de duvets comptez les petits ressorts et plus ils sont nombreux,meilleures seront vos nuits.

Merci encore à toi ingénieur de plein air !!

Le matos 

Aujourd’hui cet article est pour toi, ô createur de matos !

  

Effectivement ce n’est pas nos premières nuits en plein air mais je l’avoue je n’avais jamais encore dormi en dehors des murs  quand les nuits se pelotonnent à zéro degré. Et bien sachez tous que les petits systèmes à ressort des duvets ne sont pas là uniquement pour nous rentrer dans les épaules ou le visage!!! Ils ont une utilité,elle nous paraît futile  pour regarder les étoiles filantes du mois d’août mais…sachez que elles nous assurent de garder le corps à une température confortable et je peux vous garantir que même un degré ça se prend !! 🙂

Alors voilà,lors de votre prochain achat de duvets comptez les petits ressorts et plus ils sont nombreux,meilleures seront vos nuits.

Merci encore à toi ingénieur de plein air !!

Une lune vue n’est pas perdue…quoique !

Les nuits étant encore fraîches, l’option bivouac en autonomie n’est pas d’actualité ! Il faut donc, tu l’imagines trouver chaque jour un endroit où poser notre maison. Il y a quelques jours, nous frôlions Rotterdam, et voici enfin un petit panneau « camping » qui apparaît. Le dit-lieu approchant, nous voyons apparaître son nom: « naturen camping ». Camping de la nature genial! 

A l’accueil il n’y avait personne mais 2 charmantes mamies arrivent pour nous renseigner. Aucun problème pour poser la tente, mais ici, aucun vêtement, c’est un problème pour vous ? Euhhh c’est à dire que en ce moment il ne fait pas une chaleur à ne pas supporter un slip ! Elles tentent de nous convaincre de la beauté du site, qu’on imagine lunaire 🙂 et nous indiquent le camping « with clothes  » le plus proche. Thank you!

C’est alors que les questions de nos jeunes pédaleurs  fusent:

  » pourquoi pas ce camping ?

-Il faut s’y déplacer tout nu.

-tout nu, Même sans slip? Mais il fait froid !!Même les vieux papys ont le zizi à l’air, c’est bizarre !

– c’est un endroit où les gens pensent qu’on est mieux tout nu,sans s’embêter avec les vêtements.

– ils sont bizarres,on aurait plus de poils si on devait vivre tout nu ! Tu crois pas maman !?

– je ne sais pas trop.

-En fait, j’ai compris : C’est comme une religion!!! 

Les voyages forment la jeunesse…;-)

Les bienfaits du soleil

et oui, nous montons vers le nord mais le soleil nous accompagne. Enfin nous avons tout de même essuyé notre première vraie pluie de cinéma,vous savez celle qui tombe aussi forte qu’une douche,légèrement oblique et d’une intense continuité…Mais aujourd’hui,retour du soleil ! Nous ne donnons plus autant d’importance au climat que nos ailleuls et c’est bien dommage. Nous vivons des vies aseptisées où chaque jour à la même couleur, où beaucoup d’aliments ont le même goût à force de les vouloir toute l’année où nous sommes si peu au contact des éléments. Bref chacun devrait le vivre pour se sentir vivant, pour de nouveau avoir le goût de l’effort,des choses accomplies. Parenthèses fermées ou Florie (ma sœur) va encore dire que j’écris trop! Le ciel est bleu, le vent souffle( normal nous sommes sur les îles hollandaises), ma selle est sous mes fesses … Oups, je suis dans le hamac ( merci maman et FX;-)) mais l’impression d’être en equilibre sur mon velo est encore presente!! 

 » savourez l’instant, c’est le printemps » Pacôme avril 2015.

  

Trouver son rythme 

Voilà l´aventue a démarré,chacun cherche ses marques. Nous avons la sensation d’être encore tous tendus, à fleur de peau… Le thermomètre actuel qui frôle le 0°C chaque nuit ne nous aide pas. Heureusement que le soleil adoucit cela le plus souvent possible ! Nous étions aussi nombreux à pedaler ce premier jour  ainsi que tous les « au revoir » téléphoniques et vous avoir égrainé au fil du chemin n’a pas été facile 😉

Nous voilà sur la route,décidés à vivre une belle aventure humaine sans mettre la barre à un niveau démesuré. Nous avons bien peur que la direction du biporteur ne fasse encore parler d’elle ( j’ai fait une rencontre fracassante avec un banc… Hé on est gourde ou on ne l’est pas :-P) et avons donc visité le magasin de vélo de ypres ( ville fortifiée très très jolie)… Conclusion : la fourche est décalée et nous voilà délesté d’un garde-boue…d’apres le mécano aucun risque mais il n’a pas compris où été Stockholm…

Aucune inquiétude pour ceux qui tenteraient de nous joindre par textos, le forfait devait faire son boulot une fois la frontière passée mais il ne sait qu’afficher : aucun un reseau,on essaie de régler ce détail rapidement . Trouver son rythme je vous disais…

Interview pour « les petits baroudeurs »

 

Pouvez-vous nous présenter votre famille ?

Nous sommes 4.

Pacôme, 3 ans dans une semaine, a toujours été sur un vélo même dans le ventre de sa mère! Eliott a 6 ans, il est en cp et aura donc un peu de travail à faire… Il veut être un inventeur et affirme qu’il souhaite partir sans aucun jouet, qu’il trouvera ce qu’il lui faut en cours de route. Luc, leur papa, fait beaucoup de choses avec les enfants…et les vélos, il adore…c’est parfois même malgré lui ! certains parlent de destin ! Aude est la seule fille, accro à la nature, au plein air au sens large et aussi à l’humain le plus naturel possible et c’est donc une bonne chose que le métier de sage-femme lui est été enseigné, c’est de destin dont on parlait tout à l’heure, non ?! Lire la suite