Un peu de spleen

Après avoir déshabillé le vélo de Paul pour habiller notre petit biporteur ( merci encore aux dons d’organes!), nous voilà reparti. Le soleil nous accompagne, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bien sûr, nous avions conscience des températures du nord mais un brin de sécheresse très vite nous enivre et rend le paysage encore plus majestueux.  Lire la suite

Publicités

Repos forcé

Nous voici contraints à une pause…Après 1500 kilomètres de bons et loyaux services, notre biporteur forever montrent des signes de faiblesse. Lire la suite

Un mois sur la route

Voilà un peu plus d’un mois que nous sommes sur les routes. Avec nos baluchons pleins du « juste minimum », nos rêves qui débordent, notre itinéraire approximatif, nous avons affronté avril…

Lire la suite

Peinture …

bonjour à tous!

Nous avons découvert un peintre : van Gogh. Il est hollandais et vivait il y a un peu de temps quand même. Il a peint avec des petits traits les choses qu’il voyait, parfois en noir car il était triste et d’autres fois pleins de couleurs! 

Voilà son visage,un exemple de son travail…et le notre!!!

Nouveau défi: quelle classe est prête à faire comme nous et imiter Van Gogh , on attend vos belles couleurs! 

           

Une lune vue n’est pas perdue…quoique !

Les nuits étant encore fraîches, l’option bivouac en autonomie n’est pas d’actualité ! Il faut donc, tu l’imagines trouver chaque jour un endroit où poser notre maison. Il y a quelques jours, nous frôlions Rotterdam, et voici enfin un petit panneau « camping » qui apparaît. Le dit-lieu approchant, nous voyons apparaître son nom: « naturen camping ». Camping de la nature genial! 

A l’accueil il n’y avait personne mais 2 charmantes mamies arrivent pour nous renseigner. Aucun problème pour poser la tente, mais ici, aucun vêtement, c’est un problème pour vous ? Euhhh c’est à dire que en ce moment il ne fait pas une chaleur à ne pas supporter un slip ! Elles tentent de nous convaincre de la beauté du site, qu’on imagine lunaire 🙂 et nous indiquent le camping « with clothes  » le plus proche. Thank you!

C’est alors que les questions de nos jeunes pédaleurs  fusent:

  » pourquoi pas ce camping ?

-Il faut s’y déplacer tout nu.

-tout nu, Même sans slip? Mais il fait froid !!Même les vieux papys ont le zizi à l’air, c’est bizarre !

– c’est un endroit où les gens pensent qu’on est mieux tout nu,sans s’embêter avec les vêtements.

– ils sont bizarres,on aurait plus de poils si on devait vivre tout nu ! Tu crois pas maman !?

– je ne sais pas trop.

-En fait, j’ai compris : C’est comme une religion!!! 

Les voyages forment la jeunesse…;-)

Trouver son rythme 

Voilà l´aventue a démarré,chacun cherche ses marques. Nous avons la sensation d’être encore tous tendus, à fleur de peau… Le thermomètre actuel qui frôle le 0°C chaque nuit ne nous aide pas. Heureusement que le soleil adoucit cela le plus souvent possible ! Nous étions aussi nombreux à pedaler ce premier jour  ainsi que tous les « au revoir » téléphoniques et vous avoir égrainé au fil du chemin n’a pas été facile 😉

Nous voilà sur la route,décidés à vivre une belle aventure humaine sans mettre la barre à un niveau démesuré. Nous avons bien peur que la direction du biporteur ne fasse encore parler d’elle ( j’ai fait une rencontre fracassante avec un banc… Hé on est gourde ou on ne l’est pas :-P) et avons donc visité le magasin de vélo de ypres ( ville fortifiée très très jolie)… Conclusion : la fourche est décalée et nous voilà délesté d’un garde-boue…d’apres le mécano aucun risque mais il n’a pas compris où été Stockholm…

Aucune inquiétude pour ceux qui tenteraient de nous joindre par textos, le forfait devait faire son boulot une fois la frontière passée mais il ne sait qu’afficher : aucun un reseau,on essaie de régler ce détail rapidement . Trouver son rythme je vous disais…

Interview pour « les petits baroudeurs »

 

Pouvez-vous nous présenter votre famille ?

Nous sommes 4.

Pacôme, 3 ans dans une semaine, a toujours été sur un vélo même dans le ventre de sa mère! Eliott a 6 ans, il est en cp et aura donc un peu de travail à faire… Il veut être un inventeur et affirme qu’il souhaite partir sans aucun jouet, qu’il trouvera ce qu’il lui faut en cours de route. Luc, leur papa, fait beaucoup de choses avec les enfants…et les vélos, il adore…c’est parfois même malgré lui ! certains parlent de destin ! Aude est la seule fille, accro à la nature, au plein air au sens large et aussi à l’humain le plus naturel possible et c’est donc une bonne chose que le métier de sage-femme lui est été enseigné, c’est de destin dont on parlait tout à l’heure, non ?! Lire la suite