Minimalistes….

Le temps qui passe

Le temps qui passe

 

Ce voyage a, avant même de démarrer, ses retombées positives. Lire la suite

Publicités

Promouvoir le voyage en famille à vélo

« lorsque tout semble allez contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent  » H. Ford.

images (10)

Nous souhaitons mettre en valeur le vélo. Objet de loisir, de locomotion, accessible dans beaucoup de pays et pour beaucoup de bourses, praticable à tous les âges, les nôtres sont devenus des membres de la famille. Malheureusement, le vélo reste une pratique occasionnelle pour bon nombre de français. On constate pourtant que la majorité des déplacements urbains faits en voiture font moins de 5 km! Une distance facilement réalisable en vélo.

Lire la suite

Confronter notre famille à un modèle culturel différent.

 

« celui qui ne voyage pas ne connait pas la valeur des hommes » proverbe maure.

 

images (17)

Nous avons décidé de pédaler jusque dans le nord de l’Europe. Destination Stockholm, lieu du virage, pour « redescendre ». De quoi traverser la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède. De quoi rencontrer en quelques kilomètres, différentes cultures et des Hommes. Nous avons décidé de partir vers le nord pour plusieurs raisons.

Dans de nombreux domaines les résultats sont très souvent meilleurs dans les pays scandinaves (réussite scolaire, prévention des maladies de la petite enfance, soutien en allaitement maternel, respect de l’environnement, système de sécurité sociale…). Par quels moyen réussissent-ils là où nous échouons? Comment apprendre de leurs réussites et de leurs échecs ? Comment faire pour changer notre façon de faire chez nous ?

Une autre raison est que lorsque l’on décide de partir en vélo et de dormir souvent sous tente les températures doivent être clémentes le 20°C est un idéal, ni trop chaud, ni trop froid… le moins de pluie possible devient le luxe !camps

A cela rajoutons que nous souhaitons partir de la maison en vélo directement et éviter au maximum les trajets en train. Non seulement parce que nous avons choisi nos jambes comme uniques moteurs mais il faut noter également que les trains ne sont pas très adaptés pour nos jolies vélos. Il sera très intéressant  de passer par quelques gares nordiques pour y observer ce qui y est fait en terme de vélo-train.

Vous l’avez compris, dans ces pays la bicyclette fait partie du quotidien. Partir en initiation « cyclopède » sans aller pédaler là où il est le plus pratiqué aurait été dommage.

Je suspecte d’ailleurs que dans nos veines  coule un peu de sang scandinave !

Les études qui ont été menées sur les populations caractérisentimages (20) les hommes du nord d’amoureux de la terre, dotés d’un optimisme sans borne, efficaces, organisés et consciencieux dans leur travail. Il y est acquis une égalité des sexes qui coule de source comme la confiance en la stabilité politique et sociale. L’auto-dérision, l’indépendance d’autrui et l’hospitalité font partie de leurs qualités. Bien évidemment tracer le profil d’une population est un peu caricatural mais il permet d’apercevoir ce qui découle d’un état d’esprit général. Pour toutes ces raisons, nous sommes excités à l’idée d’aller y faire un tour, d’échanger avec ces Hommes qui, de part leur position géographique, ont, peut-être, le mètre de recul nécessaire sur le monde occidental.

 

Promouvoir le voyage en famille à vélo

« lorsque tout semble allez contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent  » H. Ford.

images (10)

Nous souhaitons mettre en valeur le vélo. Objet de loisir, de locomotion, accessible dans beaucoup de pays et pour beaucoup de bourses, praticable à tous les âges, les nôtres sont devenus des membres de la famille. Malheureusement, le vélo reste une pratique occasionnelle pour bon nombre de français. On constate pourtant que la majorité des déplacements urbains faits en voiture font moins de 5 km! Une distance facilement réalisable en vélo.

Nous aimerions, au moyen de ce voyage, valoriser les aventures en famille, démontrer que nous n’avons pas besoin de grand chose pour être heureux.images (11)

Nous sommes convaincus que par la promotion de projets comme celui-ci, il est possible de faire changer les mœurs d’une population. L’amour du vélo passe par les enfants le plus souvent c’est certain. Lorsque notre fils aîné est entré à l’école maternelle, il pratiquait la draisienne (un de vélo sans pédale) très habilement et elle lui procurait une autonomie incomparable aux poussettes de ses camarades. En moins d’ un mois, ils étaient plus d’un tiers de l’école à avoir troqué avec délectation la poussette contre le « vélo-équilibre »! Toutefois dans nos écoles primaires et maternelles, aucun système ne permet de pouvoir laisser sur place le bolide de nos tendres têtes blondes… L’augmentation du trafic routier sur les grosses agglomérations est devenue un bon entrainement à la patience et au nom de la douceur de l’habitacle, du confort de l’inactivité irréelle qu’est la conduite, le marché de l’auto continue de vendre ! Mais ce phénomène a réveillé, dans quelques esprits, le concept de vélo comme moyen de transports. Je suis convaincue que les personnes qui usent de coups de pédales quotidiens gagnent en quiétude, en équilibre il en va de soit, en temps, en valorisation de leur personne, en mieux être et en satisfaction.images (13)

Utiliser le vélo, c’est avec un grand OUI mais nous souhaitons aussi, par ce voyage, donner l’envie aux autres parents de passer le pas (car c’est la seule chose difficile à faire) et de se lancer dans les préparatifs d’un voyage, sans moteur autre qu’humain, avec leur progéniture. Le but n’est pas d’avoir une destination mais que le parcours, ses rencontres, ses imprévus, ses détours soient le voyage à eux-seuls. Les distances parcourues n’ont pas d’importance. Utiliser le vélo c’est avant tout, ne rien louper, ne surtout pas aller trop vite, pour avoir la vision de chacun, instant par instant. Prouver que l’on ne s’arrête pas de vivre parce qu’on a des enfants mais qu’au contraire, il faut se dépasser pour leur transmettre les valeurs qui ont de l’importance à nos yeux. Nous souhaitons promouvoir ce mode de déplacement catéléchargement (3)r, tous les usagers du vélo vous le diront, il favorise la communication, délie les langues, encourage les échanges avec autrui, ce qui disparait de plus en plus à l’heure de l’individualisme, du chacun pour soi, de l’indifférence, de l’incivisme, du téléphone  portable et de…l’automobile.