Légendes…

 

C’est en pleine forêt, commun me direz-vous, que la magie a opéré…

Lire la suite

Publicités

Un peu de spleen

Après avoir déshabillé le vélo de Paul pour habiller notre petit biporteur ( merci encore aux dons d’organes!), nous voilà reparti. Le soleil nous accompagne, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bien sûr, nous avions conscience des températures du nord mais un brin de sécheresse très vite nous enivre et rend le paysage encore plus majestueux.  Lire la suite

Un mois sur la route

Voilà un peu plus d’un mois que nous sommes sur les routes. Avec nos baluchons pleins du « juste minimum », nos rêves qui débordent, notre itinéraire approximatif, nous avons affronté avril…

Lire la suite

Peinture …

bonjour à tous!

Nous avons découvert un peintre : van Gogh. Il est hollandais et vivait il y a un peu de temps quand même. Il a peint avec des petits traits les choses qu’il voyait, parfois en noir car il était triste et d’autres fois pleins de couleurs! 

Voilà son visage,un exemple de son travail…et le notre!!!

Nouveau défi: quelle classe est prête à faire comme nous et imiter Van Gogh , on attend vos belles couleurs! 

           

Leer (deutschland)

c’est vendredi et tout est permis! En plus, pour le premier week-end de mai, tu fais ce qu’il te plait;-)

Là où l’Ems épouse la mer du Nord, une petite ville flotte. Les lumières et les couleurs auraient plus à Van Gogh certifie Eliott ! Il fait bon de hasarder dans ses ruelles en pavets ( sans « bilboquet », notre remorque qui hoquetéte sur les pavés). La verdure y est omniprésente, les hôtels ont élu domicile dans les vielles batisses et des lutins dit-on veilleraient sur la ville….la scandinavie coulerait pas déjà un peu dans ce petit bout d’Allemagne où nous essuyons des pluies de grêles à quelques heures du mois de mai:-))

« La pluie et le soleil, ça donne un arc-en-ciel.

La pluie sans le soleil, t’as besoin d’un parapluie et vite! » Pacôme, mai 2015.

Dédicace à Olivier, article publié à 5h30 en ce premier mai! Bizz à tous ceux qui aiment voir le soleil se lever 🙂

Trouver son rythme 

Voilà l´aventue a démarré,chacun cherche ses marques. Nous avons la sensation d’être encore tous tendus, à fleur de peau… Le thermomètre actuel qui frôle le 0°C chaque nuit ne nous aide pas. Heureusement que le soleil adoucit cela le plus souvent possible ! Nous étions aussi nombreux à pedaler ce premier jour  ainsi que tous les « au revoir » téléphoniques et vous avoir égrainé au fil du chemin n’a pas été facile 😉

Nous voilà sur la route,décidés à vivre une belle aventure humaine sans mettre la barre à un niveau démesuré. Nous avons bien peur que la direction du biporteur ne fasse encore parler d’elle ( j’ai fait une rencontre fracassante avec un banc… Hé on est gourde ou on ne l’est pas :-P) et avons donc visité le magasin de vélo de ypres ( ville fortifiée très très jolie)… Conclusion : la fourche est décalée et nous voilà délesté d’un garde-boue…d’apres le mécano aucun risque mais il n’a pas compris où été Stockholm…

Aucune inquiétude pour ceux qui tenteraient de nous joindre par textos, le forfait devait faire son boulot une fois la frontière passée mais il ne sait qu’afficher : aucun un reseau,on essaie de régler ce détail rapidement . Trouver son rythme je vous disais…

Interview pour « les petits baroudeurs »

 

Pouvez-vous nous présenter votre famille ?

Nous sommes 4.

Pacôme, 3 ans dans une semaine, a toujours été sur un vélo même dans le ventre de sa mère! Eliott a 6 ans, il est en cp et aura donc un peu de travail à faire… Il veut être un inventeur et affirme qu’il souhaite partir sans aucun jouet, qu’il trouvera ce qu’il lui faut en cours de route. Luc, leur papa, fait beaucoup de choses avec les enfants…et les vélos, il adore…c’est parfois même malgré lui ! certains parlent de destin ! Aude est la seule fille, accro à la nature, au plein air au sens large et aussi à l’humain le plus naturel possible et c’est donc une bonne chose que le métier de sage-femme lui est été enseigné, c’est de destin dont on parlait tout à l’heure, non ?! Lire la suite

Promouvoir le voyage en famille à vélo

« lorsque tout semble allez contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent  » H. Ford.

images (10)

Nous souhaitons mettre en valeur le vélo. Objet de loisir, de locomotion, accessible dans beaucoup de pays et pour beaucoup de bourses, praticable à tous les âges, les nôtres sont devenus des membres de la famille. Malheureusement, le vélo reste une pratique occasionnelle pour bon nombre de français. On constate pourtant que la majorité des déplacements urbains faits en voiture font moins de 5 km! Une distance facilement réalisable en vélo.

Lire la suite

Partenariat, c’est quoi ça ?

Il y a peut-être un peu de colère vectrice de ce projet je l’avoue. Un ras-le-bol de courir après l’instant suivant sans cesse. Ne pas pouvoir mettre en pause. Nous voulons revenir à des choses simples pour pouvoir les partager, pouvoir mettre en valeur nos vélos, pour que chacun murisse l’idée. Que le plus grand nombre se disent qu’ils ne sont pas si différents et qu’ils peuvent ralentir la cadence, faire une pause, apprécier un petit bonheur. Faire un partenariat pour nous, c’est adhérer à un projet, le soutenir part le biais de dons, de matériels adapter au projet d’une part. D’autre part, c’est promouvoir ces entreprises qui savent valoriser l’individu, permettre d’être à l’écoute des demandes pour être, aussi réceptifs au besoin de tous. Promouvoir les entreprises qui nous soutiennent, pour nous, c’est vous proposer un retour sur le matériel, une visibilité sur notre blog ainsi que sur nos photos et vidéos. Je ne pense pas que nous soyons complètement en décalage avec notre temps. De plus en plus s’interrogent… Je crois juste qu’il faut respecter la façon dont nous vivons. La crise économique fait réagir beaucoup de personnes, l’entraide augmente, les systèmes D. L’évolution a souvent du positif. Etre partenaires c’est s’enrichir mutuellement. les voyages au long court sont, il me semble, les meilleurs tests matériels que l’on peut avoir. L’usage quotidien fait jaillir des idées de confections plus ergonomiques. « La créativité est contagieuse, faite la tourner ! » A. Einstein.

Promouvoir le voyage en famille à vélo

« lorsque tout semble allez contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent  » H. Ford.

images (10)

Nous souhaitons mettre en valeur le vélo. Objet de loisir, de locomotion, accessible dans beaucoup de pays et pour beaucoup de bourses, praticable à tous les âges, les nôtres sont devenus des membres de la famille. Malheureusement, le vélo reste une pratique occasionnelle pour bon nombre de français. On constate pourtant que la majorité des déplacements urbains faits en voiture font moins de 5 km! Une distance facilement réalisable en vélo.

Nous aimerions, au moyen de ce voyage, valoriser les aventures en famille, démontrer que nous n’avons pas besoin de grand chose pour être heureux.images (11)

Nous sommes convaincus que par la promotion de projets comme celui-ci, il est possible de faire changer les mœurs d’une population. L’amour du vélo passe par les enfants le plus souvent c’est certain. Lorsque notre fils aîné est entré à l’école maternelle, il pratiquait la draisienne (un de vélo sans pédale) très habilement et elle lui procurait une autonomie incomparable aux poussettes de ses camarades. En moins d’ un mois, ils étaient plus d’un tiers de l’école à avoir troqué avec délectation la poussette contre le « vélo-équilibre »! Toutefois dans nos écoles primaires et maternelles, aucun système ne permet de pouvoir laisser sur place le bolide de nos tendres têtes blondes… L’augmentation du trafic routier sur les grosses agglomérations est devenue un bon entrainement à la patience et au nom de la douceur de l’habitacle, du confort de l’inactivité irréelle qu’est la conduite, le marché de l’auto continue de vendre ! Mais ce phénomène a réveillé, dans quelques esprits, le concept de vélo comme moyen de transports. Je suis convaincue que les personnes qui usent de coups de pédales quotidiens gagnent en quiétude, en équilibre il en va de soit, en temps, en valorisation de leur personne, en mieux être et en satisfaction.images (13)

Utiliser le vélo, c’est avec un grand OUI mais nous souhaitons aussi, par ce voyage, donner l’envie aux autres parents de passer le pas (car c’est la seule chose difficile à faire) et de se lancer dans les préparatifs d’un voyage, sans moteur autre qu’humain, avec leur progéniture. Le but n’est pas d’avoir une destination mais que le parcours, ses rencontres, ses imprévus, ses détours soient le voyage à eux-seuls. Les distances parcourues n’ont pas d’importance. Utiliser le vélo c’est avant tout, ne rien louper, ne surtout pas aller trop vite, pour avoir la vision de chacun, instant par instant. Prouver que l’on ne s’arrête pas de vivre parce qu’on a des enfants mais qu’au contraire, il faut se dépasser pour leur transmettre les valeurs qui ont de l’importance à nos yeux. Nous souhaitons promouvoir ce mode de déplacement catéléchargement (3)r, tous les usagers du vélo vous le diront, il favorise la communication, délie les langues, encourage les échanges avec autrui, ce qui disparait de plus en plus à l’heure de l’individualisme, du chacun pour soi, de l’indifférence, de l’incivisme, du téléphone  portable et de…l’automobile.