Mittellandkanal ( ou la dure réalité des cyclos)

 

Jour 1 : départ d’Hannover tous guillerets, il fait doux, nous trouvons la route tout de suite. Ah ce joli canal, les insectes créent une petite mélodie, ce chemin est rupestre, parsemé de petits cailloux. Nous essuyons 2 crevaisons mais c’est un monde sans voiture….j’adore cet endroit !
la nuit le long de ce fleuve artificiel est tranquille, quelques piqûres de taons mais il faut bien les nourrir un peu, ils nous offrent le logis ! Les péniches glissent sur l’eau, tout est zen…image

Jour 2 : réveil aux aurores. Il fait chaud, nous sommes collants et le débarbouillage de la veille n’est pas aussi efficace qu’une douche. La famille taons d’hier à prévenu les siens, impossible de déjeuner ici. Ils sont déchaînés ! Nous remballons fissa et commençons à pédaler à jeun. Il faudra 10 km pour en être, un peu, débarrassés et remplir nos estomacs. Les petits cailloux du sentiers se transforment en voie de chemin de fer désaffectée, caillas et nids de poule. Lire la suite

Publicités

Usures…

Le réchauffement climatique nous saute au nez en approchant du pays des bretzels. Il nous semble que l’air gagne un degré de plus à chaque kilomètre parcouru et c’est collants et salés que nous posons sacoches et tente le soir. Je ne sais pas trop définir ce qui nous submerge ces derniers temps. Le contact étroit des amis et proches nous manquent beaucoup, il est difficile d’établir du lien en étant toujours en mouvement et voilà donc bientôt 5 mois que cela nous fait défaut. Les projets naissants sur la selle, germent et l’on pourrait même dire fleurissent sur notre chemin, il est donc tant de rentrer pour pouvoir récolter les fruits !

Lire la suite